ÉQUIPEMENT ET SYSTÈMES DE MANUTENTION DE PRODUITS VRAC

ÉTUDES DE CAS

ÉTUDES DE CAS

 
 

Cette histoire est parue dans
les publications suivantes :


IPP&T
IPP&T
06/01/2010

Les convoyeurs à vis flexibles permettent de réaliser des économies sur les coûts d'entretien et de nettoyage pour une entreprise de traitement d'arachides

MARKHAM, ONT — Nutco Inc. n'est peut-être pas un nom que vous reconnaissez et pourtant son beurre d'arachide et ses arachides grillées sont vendus dans toute l'Amérique du Nord. Située dans une petite ville au nord de Toronto, Nutco est l'un des plus grands transformateurs d'arachides du Canada et le plus important fournisseur de beurre d'arachide biologique canadien des États-Unis. Nutco est spécialisé dans l'emballage de la majeur partie de sa production destinée à la vente sous des marques de distributeur. Nutco fournit également du beurre d'arachide en vrac aux confiseurs et aux boulangeries-pâtisseries.

Cet automne (2009), l'entreprise va atteindre le niveau IIde la norme internationale SQF 2000 pour la qualité et de sécurité des produits alimentaires (le niveau le plus élevé est le niveau III). Ce prix, qui est une reconnaissance importante, est le résultat d'un audit strict et reconnaît les efforts de l'entreprise pour améliorer ses opérations sur une période de plusieurs années.

Il y a plusieurs années, par exemple, Nutco a installé deux syst�mes de d�chargement de Big Bags pour les arachides entrantes et deux convoyeurs � vis flexibles pour le transport des arachides et des fines d'arachides à l'intérieur de l'usine. En plus d'améliorer l'efficacité, l'équipement a permis de réduire les efforts de manutention manuelle et d'améliorer la propreté de l'usine, dit John Worrell, directeur de l'usine. "Les convoyeurs à vis flexibles n'ont requis aucun entretien", dit-il, "et ils nécessitent très peu de nettoyage car ils sont complètement hermétique".

En se basant sur son expérience avec les convoyeurs, l'entreprise prévoit maintenant de remplacer un convoyeur à vis flexible par un élévateur à godets qui délivre les arachides à une trémie, la majeure partie d'entre elles étant destinée à la production de beurre d'arachide.


Le processus de production

Dans le cadre des opérations de Nutco, les arachides décortiquées sont grillées, puis les peaux sont enlevées au cours d'un processus appelé blanchiment. Environ 80 % du volume passe par un broyeur à meules qui broie les arachides jusqu'à leur donner une consistance de pâte pour en faire du beurre d'arachide. Le reste des arachides est emballé sous forme d'arachides grillées et blanchies pour la vente au détail ou passées dans un broyeur pour obtenir des arachides hachées. Elles sont utilisés pour le beurre d'arachide croquant ou emballées sous vide pour la distribution en gros.

Nutco reçoit les arachides décortiquées dans des Big Bags de 900 à 1 200 kg. Des échantillons de chaque sac sont testés en laboratoire pour détecter toute trace éventuelle de moisissure, puis les sacs sont stockés dans une chambre froide jusqu'à ce qu'ils soient utiles au processus. Quand vient ce moment, les sacs sont suspendus à un cadre élévateur de sacs par quatre boucles situées sur le dessus du sac puis les cadres sont placés sur la station de vidange de Big Bags par un chariot élévateur.

Les sacs sont vidés dans une trémie d'une capacité de 226 l, d'où les arachides sont transportées par un convoyeur à vis flexible vers une trémie d'une capacité de 283 l qui alimente la ligne de traitement. Les stations de déchargement de Big Bags, les trémies et les convoyeurs à vis flexibles ont tous été fournis par Flexicon.

M. Worrell explique que deux stations de vidange de Big Bags sont utilisées afin de maintenir un flux continu de produit vers le torréfacteur à gaz, dans lequel les arachides passent sur un convoyeur. Pendant qu'un sac est déchargé sur une station, un sac vide peut être remplacé par un sac plein sur l'autre station.

Les sacs sont déchargés à l'aide d'une valve Iris de 305 mm à commande manuelle qui est passée sur la manchette du sac. À l'extrémité inférieure, la vanne est fixée à une goulotte d'interface dans le couvercle de la trémie par l'intermédiaire d'une porte à action rapide étanche à la poussière. Cette disposition minimise la poussière et contrôle le flux de matériau. Au fur et à mesure qu'un sac se vide, les bras d'extension périscopiques soulèvent automatiquement le haut du sac, l'étirant pour lui donner une forme de cône, favorisant ainsi un déchargement complet.

Le convoyeur à vis flexible est constitué d'une vis à spirale rotative en acier inoxydable, logée dans un tube polymère de 7,6 m et 115 mm de diamètre extérieur. La vis rotative fait entrer les arachides provenant de la trémie et les transporte à une inclinaison de 45° vers le haut de la trémie tampon.

Un moteur électrique de 4 kW fait tourner la vis à une vitesse variable. Le moteur est situé à l'extrémité supérieure du convoyeur, au-dessus du point de déchargement, empêchant le produit d'entrer en contact avec les joints de la boîte de vitesses. Le profile de la vis en acier inoxydable permet non seulement de déplacer efficacement les arachides à la vitesse requise, mais il a été conçu pour minimiser le broyage et autres dommages au produit.


Les Big Bags permettent de limiter la main d'œuvre

Avant l'installation de l'équipement Flexicon, les arachides étaient reçues dans des sacs en toile de jute de 50 kg. Ils étaient chargés sur des patins et soulevés par un chariot élévateur à fourche sur une mezzanine, où ils ont été soulevés deux par deux par une grue et vidés dans la trémie tampon.

Le système de Big Bags a amélioré l'efficacité et a permis d'économiser plus de 100 000 $/an en main-d'œuvre, dit M. Worrell. "Auparavant, il fallait deux ou trois employés pour décharger les sacs de 50 kilos et les charger sur les patins", dit-il. "Maintenant, il ne faut qu'un opérateur avec un chariot élévateur".

À partir de la trémie tampon, les arachides tombent sur une table densimétrique de 283 l, une table perforée qui utilise une combinaison de vibration et d'air ascendant pour enlever la saleté, les pierres et autres débris. Les arachides passent ensuite dans le torréfacteur et le blancheur sur un convoyeur, où les peaux sont enlevées et les arachides sont coupées en les pressant et en les roulant entre deux convoyeurs convergents. Les pelures sont aspirées et le produit est soumis à un nettoyage final par une machine de tri électro-optique qui rejette les arachides jugées trop foncées, ainsi que toute matière étrangère.

Après avoir traversé la trieuse, les arachides tombent dans un élévateur à godets qui les décharge dans une trémie qui alimente le broyeur à meules pour la fabrication du beurre d'arachide. Le broyage est suivi de l'ajout d'ingrédients, comme le sel et le sucre, ainsi que de plusieurs autres étapes de traitement et de purification pour obtenir le produit final.

Environ 80 % des arachides servent à la fabrication du beurre d'arachide, comme nous l'avons déjà mentionné. Les 20 % restants sont retirés de la trémie par un autre orifice pour être vendus sous forme d'arachides coupées ou transformés en arachides hachées pour la production de beurre d'arachide croustillant.

Dans ce dernier cas, les arachides passent par un broyeur, puis par un tamis vibrant qui élimine les fines. Les arachides hachées passent sur le tamis et sont transportées par un élévateur à godets vers la préparation du beurre d'arachide.

Les fines tombent à travers le tamis dans une trémie d'une capacité de 28,3 l. De là, le matériau est acheminé par un convoyeur à vis flexible jusqu'à l'élévateur à godets qui alimente le broyeur à meules. Dans ce cas, le convoyeur à vis flexible mesure 9 m de long, avec un diamètre extérieur de 90 mm et une vis au profil en spirale conçue pour transporter les fines.

Auparavant, les fines étaient déposées dans des fûts sur un chariot qui était poussé manuellement lorsque le fût était plein. "Aujourd'hui, nous avons un processus automatisé, sans manutention manuelle", dit M. Worrell. "Avant, il devait toujours y avoir quelqu'un sur le site, donc nous économisons probablement 20 000 $/an en frais de main-d'œuvre".

Ensuite, Nutco prévoit d'installer un convoyeur à vis flexible à la place de l'élévateur à godets qui alimente le broyeur à meules. "Cet élévateur à godets se sali facilement et doit être nettoyé et désinfecté chaque semaine", dit M. Worrell. "Il nécessite aussi beaucoup d'entretien à cause des chaînes qui entraînent les godets. Nous remplaçons environ 75 seaux chaque année, sachant qu'un seau coûte 50 $. Même s'il s'agit d'un modèle sanitaire, il a tendance à laisser tomber des arachides sur le sol. La farine d'arachides et la poussière collent aux seaux". M. Worrell estime qu'un convoyeur à vis flexible aura un retour sur investissement d'environ trois ans, grâce aux économies réalisées sur la maintenance et le nettoyage.

En savoir plus


En savoir plus

Deux stations de vidange de Big Bags, dotées chacune d'un convoyeur à vis flexible de 7,6 m de long, assurent un flux continu d'arachides décortiquées vers le torréfacteur à gaz en arrière-plan. Le système entièrement hermétique améliore la propreté de l'usine et réduit les manipulations manuelles.


En savoir plus

Le chariot élévateur manipulé par un opérateur charge le cadre de levage des sacs sur la station de vidange de Big Bags.


En savoir plus

Les arachides sont déchargées du Big Bag dans la trémie de réception par une valve Iris de 305 mm à commande manuelle fixée à la manchette de sac.


En savoir plus

Chaque convoyeur à vis flexible de 7,6 m de long est constitué d'une vis à spirale rotative en acier inoxydable, logée dans un tube polymère de 115 mm de diamètre extérieur.


En savoir plus


En savoir plus

Chaque convoyeur à vis flexible vide les arachides (par l'intermédiaire d'un adaptateur de déchargement et d'un tuyau de descente) dans une trémie tampon à partir de laquelle elles sont transportées vers le torréfacteur.

X-0614