ÉQUIPEMENT ET SYSTÈMES DE MANUTENTION DE PRODUITS VRAC

ÉTUDES DE CAS

ÉTUDES DE CAS

 
 

Le déchargeur de big bags résistant aux intempéries contribue au projet de bio-nettoyage

STRATHAM, NEW HAMPSHIRE — En 2018, le spécialiste de la bio-assainissement XDD Environmental a remporté un contrat pour concevoir et construire un système de traitement des eaux souterraines contaminées sur un site du New Jersey. En service depuis avril 2019, le système pompe l'eau du sol, y ajoute divers additifs et réinjecte l'eau traitée dans une autre zone du site. L'eau traitée favorise la croissance de bactéries naturellement présentes dans le sol, qui décomposent les contaminants.

Le bicarbonate de sodium est l'additif le plus répandu. Il agit comme un correcteur de pH dans les eaux souterraines, qui deviennent plus acide à mesure que les bactéries métabolisent les contaminants. « Nous offrons aux bactéries un meilleur environnement pour qu’elles puissent se développer », déclare Scott Crawford, chef de projet senior chez XDD. « C'est une approche assez conventionnelle. »

Ce qui n'est pas standard, c'est la quantité de bicarbonate de sodium nécessaire. « Normalement, nous prenions un sac de bicarbonate de sodium en vrac et l'ajoutions manuellement à une cuve de mélange, mais dans ce cas, nous devions le livrer de manière quasi continue », explique Mr Crawford. « Il n'y avait aucun moyen de faire ces ajouts manuellement. » Pour accomplir la tâche automatiquement, l'entreprise a installé un déchargeur de Big Bags BULK-OUT® de Flexicon Corp.


Un projet en extérieur exige durabilité, mobilité

En fonctionnement, le système de traitement pompe entre 75 et 227 L d'eau souterraine par minute dans un réservoir de 15141 L. Là, elle y est traitée avec du bicarbonate de sodium et est pompé à la même vitesse. En aval, de l’huile émulsionnée et d'autres additifs sont ajoutés, et l'eau traitée est injectée dans le sol. Ce processus semi-continu consomme de 4 à 5 tonnes de bicarbonate de sodium sur une journée de 8 heures.

En recherchant un déchargeur de big bag pour effectuer le travail, Mr Crawford s'est concentré sur la résistance. « Il fonctionnerait à l'extérieur, nous avions donc besoin qu'il soit robuste. Il devait résister à un usage intensif et durer au minimum 3 ans. » Il devait également rester stable sur un sol accidenté et être facile à déplacer. L'entreprise a opté pour une unité demi-châssis avec un support de levage de sac séparé à soulever à l'aide d'un chariot élévateur. « Une dalle de béton stable pour ancrer l'équipement possédant un centre de gravité élevé n'était pas disponible, nous avons donc opté pour un système quasi-manuel à profil bas que nous pouvons rapprocher d'autres zones de traitement en cas de besoin.

Sans châssis supérieur pour suspendre le big bag, le support de levage permet à un chariot élévateur de soulever et de maintenir le sac au-dessus du déchargeur. « Cela fonctionne très bien », dit Mr Crawford. « Avec une activité limité de chariot élévateur sur le site, le fait d’en consacrer un au déchargement du bicarbonate ne gêne pas l'opération. »


Alimentation réglable en fonction du debit

Bien que conçu pour une utilisation 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, le système fonctionne généralement avec une équipe par jour, cinq jours par semaine, déchargeant quatre à cinq big bags de bicarbonate de sodium par jour. Une vanne iris de 300 mm de diamètre contrôle le débit d’écoulement dans la trémie du déchargeur, d’une contenance de 226 L elle est équipée d’un évent et d’une chaussette filtrante pour contenir la poussière. À la sortie de celle-ci, un convoyeur à vis flexible modèle 1500 BEV-CON™ de 4,5 m de long élève le bicarbonate de sodium vers le réservoir de traitement de 3 m de haut munie d’un mélangeur axial pour disperser les ajouts. La géométrie de la vis du convoyeur est conçue pour traiter les matières difficiles.

Un moteur à motoréducteur de 1,1 kW avec commande de vitesse variable fait tourner la vis du convoyeur. La variation de vitesse permet à l'opérateur d'ajuster le débit de carbonate de sodium en fonction du débit d'eau. « Nous voulons alimenter le bicarbonate à une vitesse qui lui permette de se dissoudre de manière optimale », déclare Mr Crawford.

XDD s'est appuyé sur Flexicon pour définir la taille et la configuration du convoyeur. « Nous leur avons simplement donné une fourchette cible de la quantité de bicarbonate que nous devions livrer par heure », explique Mr Crawford. « Sur place, nous avons défini le bon ratio de mélange, et tout ce que nous avons à faire est de garder un œil sur le big bag. Lorsqu'il est vide, nous en mettons un nouveau. » Le temps d'arrêt entre les sacs n'a aucun impact sur le processus.

Le déchargeur comprend une hotte de vidange de sacs pour ajouter des sacs de 25 kg)d'oligo-éléments. « Nous aimons cette fonctionnalité pour des raisons de sécurité », déclare Mr Crawford. « Personne n'a besoin de monter sur une échelle pour accéder à la cuve de mélange, la trappe et la grille de la station évitent aux opérateurs d'avoir à équilibrer les sacs sur leurs genoux. »


Une simple routine pour le nettoyage

Le convoyeur peut fonctionner en sens inverse pour nettoyer la trémie. « Nous étions catégoriques à propos de cette caractéristique en raison de l'humidité extérieure et du potentiel de moisissure », déclare Mr Crawford. « Nous ne voulions pas que le bicarbonate dans la trémie se solidifie. » Pour éviter cela, l'opérateur en fin de journée ouvre un raccord à la base de la trémie et inverse la rotation de la vis du convoyeur, déchargeant les derniers kilos de matière. « Il a été facile de garder la trémie propre et dégagée », déclare Mr Crawford.


Contrôle sur site, surveillance à distance

L'opérateur s'interface avec un écran tactile PLC qui est fixé à l'unité. « Les opérateurs utilisant le déchargeur et le convoyeur ont une expérience limitée dans la manipulation des poudre, le système devait donc être très simple à utiliser », explique Mr Crawford, ajoutant que «la configuration est évidente ».

Le système de déchargement comprend un contrôleur logique programmable (PLC) pour communiquer avec le système de traitement complet. Si, par exemple, le capteur de niveau détecte un niveau bas dans la trémie, le convoyeur s'arrête. Ces informations sont partagées à l'échelle du système, ce qui déclenche la mise en pause des pompes et des autres équipements jusqu'à ce que le problème soit corrigé. XDD peut surveiller l'opération depuis ses bureaux du New Hampshire. « Nous pouvons nous connecter au système via l'interface PLC et voir quel est le débit et quelles sont les conditions d'alarme. Si les opérateurs rencontrent des problèmes avec le système, ils peuvent nous contacter et nous les aiderons à redémarrer. »

À ce jour, le déchargeur de big bag a fonctionné sans problème, dit Mr Crawford. « C'est très simple et cela a été fiable tout au long de son fonctionnement. »



Environnement XDD
+1 603-778-1100
www.xdd-llc.com

En savoir plus

Un chariot élévateur maintient le big bag au-dessus du déchargeur demi-châssis tandis que le convoyeur à vis flexible déplace le bicarbonate de sodium vers la cuve de mélange.


En savoir plus

Une géométrie de vis spécialisée permet au convoyeur de déplacer des matières difficiles.

HH-0624